La nouvelle loi a pour effet de généraliser la médiation comme mécanisme de règlement extra-judiciaire des litiges de consommation, résultant de la vente de produits ou de services, à tous les secteurs professionnels. Elle a également pour objet de garantir la qualité des procédures en termes d'accessibilité, de compétence, d'impartialité, de transparence, d'efficacité et d'équité. Pour cela, elle prévoit une évaluation stricte par une ou des autorités publiques des conditions dans lesquelles les dispositifs de règlement extrajudiciaire des litiges de consommation fonctionnent. Ces autorités sont, par ailleurs, chargées de notifier à la Commission européenne une liste des entités chargées du règlement extrajudiciaire des litiges de consommation (RELC).

Accéder à la plate-forme de règlement en ligne des litiges.